Daikomyosai 2008

Daikomyosai 2008

Comme chaque année, un stage est organisé autour de la date d’anniversaire d’Hatsumi Sensei (le 2 décembre). Ce stage de 3 jours organisé au Japon porte le nom de Daikomyosai.

Voici un résumé de l'édition 2008.

Tout d’abord, il est à noter que le Daikomyosai est en général l’occasion de balayer l’ensemble des techniques et enseignements transmis tout au long de l’année.

Le thème des cours de Hatsumi Sensei pour cette année 2008 fut l’étude de l’école Togakure Ryû. La Daikomyosai 2008 fut donc consacré au même thème.

 

Traditionnellement, les enseignements du Ninjutsu sont intimement liés à une utilisation du milieu naturel. Pour renouer avec cette tradition, Hatsumi sensei décida donc d’organiser le Daikomyosai entièrement en plein air, ce qui n’avait pas été le cas depuis très longtemps.

Un des plus anciens élève de maitre Hatsumi, Kobayashi San, est justement devenu le directeur assistant du plus grand parc de la région de Noda, le Shimizu Koen.

C’est donc naturellement que Hatsumi Sensei a donc pensé à ce parc comme lieu de stage et c’est avec plaisir que la direction et l’administration japonaise ont donné leur autorisation pour organiser cet évènement international (plus de 300 participants) dans ce lieu exceptionnel.

 

Le premier jour de pratique fut l’occasion pour Hatsumi sensei de rappeler que les bases du combat en Togakure Ryû proviennent des écoles Gyokko et Kotô. Bien des gens voudraient pouvoir pratiquer les techniques Ninja sans avoir à pratiquer, peaufiner puis maitriser ces techniques de base, ce qui est non seulement une erreur mais également un « non sens ».

Le premier jour fut donc consacré à la pratique de ces bases indispensables. Bien que ces techniques soient censées être tout aussi connues en occident, il demanda aux Shihan japonais présents de montrer et de faire ensuite pratiquer les 8 techniques des Kihon Happô de l’école Gyokko Ryû. Hatsumi Sensei montra ensuite des variantes autour de ces techniques en utilisant l’environnement extérieur.

Lors de cette journée, Hatsumi Sensei donna de multiples explications sur l’utilisation possible des arbres, des feuilles, du soleil, du vent, …

Il donna quelques enseignements issus du Tenmon Chimon et expliqua comment l’utilisation du principe de Kukan devait permettre au Ninja d’amener l’adversaire à sa propre perte par des techniques « folles et naturelles ». 

 

Le second jour de pratique fut l’occasion pour Hatsumi Sensei de poser un deuxième rappel fondamental : le Ninja est en général confronté à un adversaire mieux armé que lui ou en plus grand nombre. L’utilisation des techniques de déplacement agiles et d’armes cachées est donc une nécessité !

C’est ainsi que le travail de la journée fut orienté sur les techniques de Taihenjutsu de l’école Gyokko Ryû et celles de Ukemi Gata de l’école Togakure Ryû.

Evoquant à nouveau l’utilisation du milieu  naturel, Hatsumi sensei donna quelques explications sur l’utilisation des stratégies Ninja. Au cours de la journée de multiples variantes furent travaillées et Hatsumi Sensei ajouta même une variante de l’école Gikan Ryû.

 

La troisième journée de pratique fut consacrée, elle, à l’étude des techniques du niveau « Santo Tonko Gata » de l’école Togakure Ryû. Ces techniques apprennent à faire face à une tentative d’arrestation, à fuire en utilisant les éléments naturels, à combattre seul un ou plusieurs sabreurs en utilisant diverses armes : Shuko, Shuriken, Metsubushi.

 

Pour ponctuer cette journée, Hatsumi Sense demanda à 2 de ses plus anciens élèves de raconter leurs souvenirs, étant jeunes, de la journée où ils avaient rencontré Takamatsu Sensei. Senô Sensei et Kobayashi San ont donc partagé avec l’ensemble des participants cette expérience qui les a profondément marqué. Il en ressortait notamment deux choses : tout d’abord, la puissante réellement effrayante dégagée par Takamatsu Sensei lorsque celui-ci se battait, mais également la clairvoyance de celui-ci dans le ressenti et l’analyse des forces et faiblesses psychologiques des gens qu’il pouvait rencontrer. Ce retour en arrière dans le passé, en extérieur et devant des pratiquants amenés un peu à représenter l’avenir du Ninjutsu, fut quelques part à nouveau l’occasion de boucler la boucle.

 

Le traditionnel cocktail organisé dans un hôtel donna le signal de clôture du Daikomyosai :

Une édition 2008 à la fois « exceptionnelle » et finalement placée dans la continuité logique de l’enseignement d’Hatsumi Sensei.

 

Gambatte Kudasai !   (« courage, continuez s’il vous plait ! »)